Les astuces pour ne pas
passer à côté de votre bien

Les astuces pour ne pas passer à côté de votre bien
Pour être sûr de ne pas passer à côté de votre bien, pensez à enregistrer vos recherches. Vous pourrez ainsi créer des alertes et être informés dès qu’un bien qui correspond à vos critères est disponible.
En savoir plus...
Estimez vous-même
votre bien, gratuitement

Estimez vous-même
Nouveau service en ligne Blot Habitat «Première approche». Estimez en ligne votre bien pour vous faire une idée de sa valeur...
J'estime mon bien
Les agences immobilières
Blot Habitat

Les agences immobilières Blot Habitat
Les agences Blot Habitat vous accompagnent pour réussir votre projet immobilier. Nos experts de l’immobilier vous écoutent et vous conseillent pour réussir vos transactions immobilières. Ils sont présents à chaque étape : estimation, vente, achat, location, investissement et gestion locative.
Trouver une agence
>> Le succès mitigé du PTZ plus

Le succès mitigé du PTZ plus

 separator

 

« Le Succès mitigé du PTZ Plus »

1. A priori, un dispositif simple et efficace…

Depuis son entrée en vigueur au 1er janvier 2011, 200 000 PTZ+ ont été signés. Soit un doublement en 2 mois : 100 000 PTZ+ ayant été signés au mois de mai. Pour Benoit APPARU, secrétaire d’Etat au logement, le PTZ + est un « succès » expliqué par « la simplicité et la lisibilité du PTZ +, son facteur universel facilitant l’accès des ménages à la propriété tout en encourageant la performance énergétique des biens ».

Ce dispositif a permis de solvabilité des primo-accédants : le nombre de bénéficiaires étant en forte hausse par rapport à l’année dernière. Mais surtout, le PTZ + a permis de compenser, d’une part, la hausse des taux et d’autre part, la suppression de la déductibilité des intérêts d’emprunts.

Pour une grande majorité de primo-accédants, le PTZ + a donc eu un impact très positif.

 

2. … mais qui présente des faiblesses

Pour rappel, 3 critères permettent de définir le montant du PTZ+ :

- la consommation énergétique du bien  

- la composition du ménage

- la localisation du bien

Le niveau de ressources des ménages permettant d’établir la durée de remboursement du PTZ +.

Or, on constate l’importance du premier critère : le montant du PTZ+ est divisé par deux si le DPE affiché est de lettre E, F ou G. Dans l’ancien, un bien sur trois présente un tel diagnostic, donnant droit aux montants les plus faibles. Cela explique pourquoi, en moyenne, le montant des PTZ+ distribués est sensiblement le même que les anciens PTZ distribués.

 

Allons nous assister à une surcote des biens avec un DPE entre A et D et une décote des biens les moins performants ?

Dernier point, il arrive que des clients doivent renoncer au PTZ +. Pourquoi ? Plus le revenu des ménages est important, plus la durée du remboursement du PTZ + est courte, elle peut tomber à 5 ans. Or, à cause d’effets de seuil importants (une forte enveloppe de PTZ + à ne rembourser que sur 5 ans), les mensualités sont telles, qu’elles deviennent trop lourdes pour l’emprunteur. Il sera intéressant de voir si ce dispositif est réellement capable de compenser à la fois, les taux qui continuent de grimper (malgré une stabilisation prévue pour cet été) et les prix de l’immobilier qui ont repris leur marche en avant (en moyenne + 10% sur la France, hors Paris).